Menu
Page Facebook du Chanteur Moderne Twitter du Chanteur Moderne
Inscription newsletter
Contactez nous

Article écrit par Allan Wright.

Aujourd’hui je vous propose de vous poser la question suivante :

« est-ce que je m’agite ou je m’active ? »

Depuis des années j’observe des centaines de chanteurs (et profs en formation) qui souhaitent tous progresser, mais certains y arrivent mieux que d’autres. Mon hypothèse (et évidemment ça ne concerne que moi - libre à vous de la partager ou non !) est que la différence entre les deux groupes s’expliquent par le comportement face à l’apprentissage. Certains s’activent alors que d’autres s’agitent.

C’est quoi la différence ?

Je m’explique, pour moi  (dans ce contexte en tout cas) s’activer veut dire faire des choses concrètes dans le domaine que l’on souhaite approfondir, pour le chant ça pourrait être : chanter une chanson ou participer à des open mic ou à des auditions. S’agiter, par contre, veut dire faire des choses qui prennent beaucoup de temps, mais ne font pas avancer les compétences - par exemple, lire des livres sur le chant, acheter des outils, faire des recherches sur quel micro est mieux etc.

Alors où est le problème ? C’est simple : s’agiter nous demande beaucoup de temps mais ne nous fait pas progresser du tout. Seul le fait de s’activer nous fera progresser. Pire encore, ceux qui s’agitent ont souvent une (fausse) impression de travailler beaucoup et sont donc d’autant plus découragés face au manque de progrès.

Voici quelques exemples relatifs au chant :

Passer du temps sur Youtube à choisir des chansons à apprendre = s’agiter
Apprendre une nouvelle chanson = s’activer

Lire des livres sur la technique vocale = s’agiter
Chanter du répertoire difficile et tester des solutions pour mieux y arriver = s’activer

Poser des questions à des experts à propos de la technique vocale ou les raisons derrière tel ou tel exercice = s’agiter
Tester des solutions et se faire sa propre idée sur ce qui fonctionne = s’activer

Vous voyez que ce n’est pas très dur de confondre l’un avec l’autre !

Est-ce qu’il faut arrêter de s’agiter, alors ?

Non. Ça ne veut pas dire que s’agiter n’est jamais utile - au contraire, un peu d’agitation nous permet de faire des recherches, choisir le bon prof, choisir une formation à suivre, du matériel à acheter etc. Cela devient problématique lorsqu’on ne fait que ça parce que ça donne l’impression de travailler beaucoup, sans être en mouvement - on fait du sur place et on n’avance pas vers nos objectifs.  Tout comme faire le tour des salles de sport pour demander des infos sur leur offre ne changera rien à notre forme, faire des recherches, lire et poser des questions sur la technique ne fera jamais de nous un meilleur chanteur (ou professeur) - on y arrivera uniquement en chantant (ou en enseignant) et en se viandant misérablement parfois, eh ouais ! Ça fait avancer, ça aussi.

C’est d’ailleurs pour cette raison que la formation TCM est très ‘task-based’ - par ça j’entends qu’on fait beaucoup d’application pratique et on essaye un exercice ou une solution activement avant de parler de comment ça marche ou pourquoi c’est important. Dans les formations longues (comme l’académie), les stagiaires passent leur temps à appliquer la TCM directement dans leur répertoire, plutôt que de prendre des pages et des pages de notes et même dans le stage de 5 jours, qui est plus une découverte de la TCM, on passe du temps à faire en sorte que chaque personne présente applique chaque élément étudié dans son répertoire.  Autrement dit, on cherche à provoquer une amélioration, pas une mémorisation.

Apprendre et comprendre - ce n’est pas la même chose


Assez souvent les gens confondent l’apprentissage et la compréhension (ou encore l’apprentissage et la prise de notes…), mais il suffit de regarder d’excellents chanteurs parler de technique vocale pour se rendre compte qu’ils ne savent pas toujours ce qu’ils font pour produire les beaux sons qui sortent de leur bouche - il est tout à fait possible d’atteindre une maîtrise totale sans savoir comment ni pourquoi on fait les choses. Inversement, je ne sais plus compter le nombre de chanteurs ou profs en herbe que j’ai rencontrés qui étaient capables de poser des questions très techniques et entretenir des discussions théoriques de haut niveau, mais qui étaient incapables de chanter / enseigner convenablement.

Choisir de s’activer favorise les progrès

Ceux qui s’améliorent le plus sont ceux qui passent plus de temps à agir qu’à s’agiter sur place.  Prenons l’exemple des méthodes de chant - les gens commencent une méthode, puis l’abandonnent pour en essayer une autre - convaincus que la nouvelle méthode sera meilleure ou plus efficace - et ils font ça plusieurs fois à la suite : résultat des courses, 5 ans plus tard, ils n’ont pas vraiment avancé du tout (mais ils ont mémorisé beaucoup de données…). Or ceux qui choisissent une méthode et qui s’y collent, finissent toujours par faire des progrès (et peuvent toujours tester une autre approche plus tard s’ils ont l’impression de manquer de quelque chose niveau technique).  Par ça je ne veux pas dire que toutes les méthodes se valent, bien sûr - il y en a des excellentes et des moins bonnes - mais le fait de s’activer (choisir une méthode et s’y coller) vaut toujours mieux pour les progrès que le fait de s’agiter (changer sans cesse, en cherchant du nouveau). En plus, le fait de s’activer ou de s’agiter est sous notre contrôle - c’est nous qui choisissons dans quel camp on se place !

Quelques idées pour s’activer en chant au lieu de s’agiter sur place

  • Enregistrez des vidéos de vous en train de chanter, décortiquez-les et refaites-les en améliorant les sections qui ne vous plaisent pas

  • Participez à des open mic ou des scènes ouvertes

  • Chantez devant tout public qui veut bien vous écouter - votre famille, vos amis, des gens au supermarché !

  • Dans les groupes et forums, au lieu de poser des tas de questions théoriques, postez une vidéo de vous en train de chanter et poser la seule question qui compte ‘comment je peux améliorer ça ?’

  • Posez des dates butoirs pour apprendre tel ou tel morceau, ou pour faire une prestation.

TL;DR ;-)

S’il y a une chose à retenir de cet article, c’est ça : Seul le fait de s’activer fait systématiquement progresser alors que s’agiter donne l’impression de beaucoup travailler sans bouger - ou comme disait un de mes premiers profs :

If you want to get better at singing songs, you have to sing songs. No amount of reading will make you sing better.

(Si tu veux t’améliorer en chant, il faut chanter des chansons. Peu importe la quantité de lecture que tu t’infliges, si tu ne chantes pas tu ne progresseras pas)

ACTIVEZ-VOUS LES CHANTEURS MODERNES !