Menu
Page Facebook du Chanteur Moderne Twitter du Chanteur Moderne
Inscription newsletter
Contactez nous

C’est quoi la Technique du Chanteur Moderne ?

Voudriez-vous :

  • Plus de facilité dans les aigus ?
  • Plus de contrôle dynamique sur votre voix ?
  • Plus de nuance ?
  • Plus de projection ou de résonance ?
  • Une voix saine et résistante qui ne se fatigue pas ?
  • De l’assurance dans votre voix chantée ou parlée ?
  • Des outils ludiques pour avoir plus de polyvalence vocale ?

Alors, la TCM (technique du chanteur moderne) pourrait vous apporter des réponses.

Technique vocale basée sur les toutes dernières recherches en science vocale

La TCM (Technique du Chanteur Moderne) est un système d’apprentissage de la technique vocale qui se base exclusivement sur le fonctionnement physiologique et acoustique de la voix. Née des toutes dernières recherches en science vocale, elle décompose la voix en trois systèmes, qui travaillent ensemble pour créer un geste vocal équilibré et sain. De par son lien étroit avec les recherches sur la voix, la TCM est une approche qui reste en évolution permanente - dès lors que la compréhension sur la voix humaine évolue, la TCM aussi.

Notre approche a comme précepte de base que tous les sons peuvent être produits de façon saine - il suffit de savoir paramétrer la voix de manière propice. Bien que la TCM soit scientifique, il ne s’agit pas d’apprendre les noms de tous les muscles et cartilages de la voix (à moins que cela ne vous intéresse !)  - mais plutôt d'avoir des outils ludiques pour apporter de la polyvalence à votre voix, et en chasser la fatigue.

Aucun biais esthétique, aucune règle, juste de la science (dans la tête du prof à moins que vous lui demandiez des expliquations physiologiques), des outils ludiques, et un geste vocal sain et équilibré. 

Aperçu rapide de la TCM

Selon la TCM, la voix est une machine composée de trois systèmes :

  1. Un système de compression (les poumons, le thorax, l'abdomen)
  2. Un système de vibration (le larynx, les cordes vocales)
  3. Un système de résonance (le conduit vocal)

Pour que cela soit plus facile à s'en souvenir, on les appelle les trois C :

  • Corps
  • Cordes
  • Conduit

Nos trois C fonctionnent entre eux de façon dynamique - c'est à dire, lorsqu'on change le paramétrage d'un des systèmes, le fonctionnement des deux autres en sera forcément affecté. Il est donc impossibe de considérer un élément comme étant entièrement à part - la voix est une unité fonctionnelle.

La formation vocale traditionnelle accorde souvent trop d'importance au système de compression, au dépit des deux autres.  La TCM maintient que les trois sytèmes ont besoin de travailler ensembler pour que la voix soit saine et efficace.

Pour ce faire, nous procédons par deux étapes :

  1. L'équilibre des trois sphères (corps, cordes et conduit) pour assurer une phonation saine (obligatoire quelque soit le style musical)
  2. Une série d'options esthétiques (qui varient en fonction du style musical)

Le Plan de La Voix

Le chanteur TCM saura donc ce qui diffèrent entre, mettons, une voix lyrique et une voix de gospel (les options esthétiques) et ce qui leur est commun (la phonation saine). Dès lors que l'on comprend cela, des tas d'options s'ouvrent à nous (chanter plusieurs styles, chanter sans se fatiguer, avoir plus de puissance etc.)

La TCM est recherchée par des chanteurs, des instituteurs, des orthophonistes, des conférenciers, des professeurs de chant et bien d'autres utilisateurs de la voix (speakers etc) - vous trouverez les détails de nos formations en cliquant ici.

Quelques surprises

  • La gestion du souffle se fait avec les éléments suivants : les abdominaux, les dorsaux mais aussi avec les cordes vocales !
  • Le diaphragme n'a pas de retour sensoriel (on ne peut pas le sentir de l'extérieur) et de toutes manières, c'est un muscle d'inspiration - puisqu'on chante en expirant, le diaphragme est inactif (ou presque) pendant la phrase chantée.
  • Les problèmes de justesse viennent souvent d'une mauvaise utilisation de la langue et non pas d'un problème d'oreille.
  • Les sons extrêmes tels que les cris et la distorsion font partie des sons les plus naturels qui existent.
  • La détente est l'anathème totale de certains sons - si on se détend, la voix peut décrocher ! Le tout est de savoir où est-ce qu'on peut faire un effort et où non.
  • Le larynx doit être mobile - un larynx trop bas est une des causes majeures de disphonie musculaire chez les chanteurs.

Comment fonctionne ma voix ?

Un instrument à vent merveilleux

A l'intérieur de votre corps, vous avez un merveilleux instrument à vent qui s'appelle la voix humaine. Cet instrument est capable de produire différents timbres et volumes sur une tessiture assez large (environs 2 - 4 octaves selon la personne).

L'alimentation de la voix : le souffle

Sous vos poumons (qui se trouvent dans votre cage thoracique) vous avez une large structure musculaire en forme de saladier renversé que l'on appelle le diaphragme. Lorsque vous contractez votre diaphragme, vous inspirez, mettant ainsi du souffle dans vos poumons. Ensuite ce souffle peut être envoyé vers vos cordes vocales pour les faire vibrer - sans souffle (donc sans alimentation), il n'y a pas de voix.
 

La source de la voix : le larynx

Dans votre gorge vous avez une petite construction composée de plusieurs cartilages, muscles et ligaments qui s'appelle le larynx. Le plus gros cartilage du larynx (le cartilage thyroïde) est généralement visible de l'extérieur - il s'agit de la pomme d'adam (qui est plus visible chez l'homme que chez la femme en générale). A l'intérieur de la pomme d'adam se trouvent deux bandes fibreuses horizontales, composées de muscle, ligament et muqueuses entre autre - on appelle ces bandes les cordes vocales. Ce ne sont pas vraiment des cordes, mais plutôt des replis de tissu (d'ailleurs on les appelle aussi 'les plis vocaux'). Les cordes vocales peuvent être ouvertes (pour respirer) ou accolés (pour créer de la pression d'air). Lorsque la pression d'air sous les cordes est suffisante, une 'bulle' d'air force son chemin à travers les cordes et est libérée au dessus des cordes, dans la partie supérieur du larynx. Ces petites bulles perturbent l'air et ce sont les perturbations que l'on reconnaît comme étant du son.

Ce processus de vibration (qui est plus un cycle d'ouverture et fermeture pour chaque 'bulle') se répète plusieurs centaines de fois par seconde pour la plupart des notes - par exemple, lorsqu'une soprane chante son contre-ut, le processus se fera plus de 1000 fois par seconde ! Néanmoins, le processus de production de la voix n'est pas encore terminé - il faut transformer cette vibration de base (qui sonne un peu comme de la friture sur une ligne téléphonique, ou un appel de canard !) en voix reconnaissable et c'est là que notre conduit vocal entre en jeu.
 

Le résonateur de la voix : le conduit vocal

Une fois notre vibration de base générée, il faut l'amplifier et le transformer pour que l'oreille de ceux qui écoutent reconnaisse des consonnes, des voyelles, des notes et du timbre. Le conduit vocal est, grosso modo, le tube entre le larynx et le monde extérieur. Dans ce tube très souple, quasiment tout peut bouger - il est plus facile de dire ce qui ne bouge pas (la mâchoire supérieur) que de faire la liste de tout ce qui peut bouger. Lorsqu'on bouge quelque chose dans le conduit vocal, on change le timbre du son qui sort de la bouche - essayez de chanter un 'i' avec votre voix normale, puis de chanter le même son en bâillant - vous verrez que le timbre change énormément (parce que vous avez baissé votre larynx). Ce conduit vocal nous permet de créer les voyelles et consonnes de notre texte (fonction essentiellement gérée par la langue, les lèvres, le palais mou et la mâchoire) et de transformer la couleur du son, un peu comme un égaliseur graphique !


Une machine dynamique

Lorsque les trois systèmes travaillent ensemble, on produit notre voix parlée ou chantée, mais si un des trois systèmes ne fait pas correctement son travail, la voix devient dysfonctionnelle (ou disparaît). La prochaine fois que vous parlerez ou chanterez, pensez un petit peu à tous les petits muscles, ligaments et cartilages qui sont configurés juste comme il faut - c'est merveilleux, non ?