Menu
Page Facebook du Chanteur Moderne Twitter du Chanteur Moderne
Inscription newsletter
Contactez nous

Technique et Style - deux éléments bien distincts du chant

“Si vous savez chanter du lyrique, vous savez tout chanter !….”

On l’entend souvent, mais est-ce vrai ? Pour être franc - non. C’est un mythe qu’on entend sans cesse et qui est souvent répété par les gens qui pensent soit que le lyrique est supérieur à tout autre genre musical, soit que le style ‘opéra’ et la technique vocale sont la même chose.

D’où vient ce mythe ? Du fait qu’on ne fait pas assez souvent la différence entre la technique vocale et le style vocal. Ce sont pourtant deux choses bien différentes. Considérez un enfant qui apprend à marcher - les mouvements de son corps sont les bases de sa marche, mais les vêtements qu’il met par dessus ne modifient pas sa façon de produire les mouvements propices à la marche. Pour faire plus vocal comme analogie - ma voix est ma voix, et la façon dont je produis les sons reste la même que je parle en français ou anglais (attention, je ne parle pas de phonétique, là - mais de production sonore - le fait de faire vibrer mes cordes vocales et de configurer mon conduit pour faire un son).

Alors, en résumé :

la technique vocale rassemble tout ce qui relève de la production sonore pour le chant, par exemple - comment tenir une note, comment passer entre les registres et coordinations laryngées, comment respirer de façon dynamique (j’écrirai plus sur la respiration dans un autre article), comment vibrer etc.

Le style vocal est l’ensemble d’astuces et trucs qu’utilisent les chanteurs d’un genre donné pour que ça sonne authentique - en RnB, par exemple, on peut évoquer les ornementations rapides (les “vibes”) qui rendent ce style particulier et reconnaissable; pour le métal on peut penser à la fameuse voix ‘saturée’ qui se trouve dans ce genre. Le dialect musical, si vous voulez.

Si on met le mauvais style sur le mauvais genre - ça ne sonne pas et un son ‘Opéra’ ne convient pas plus à un morceau Blues qu’un son ‘Blues’ à un morceau d’opéra. Ce serait comme aller dîner dans un restaurant chic habillé en maillot de bain ! Mais les chanteurs lyriques (y compris moi, jusqu’à il y a quelques années) ont souvent du mal à l'admettre. (Je tiens à préciser, néanmoins, que jusqu’à maintenant, je ne suis jamais allé dîner en maillot de bain…)

La moitié de l’équation

Maintenant, il devient évident que si on essaye de nous enseigner le chant en nous enseignant un style lyrique - il nous manque la moitié de l’équation. Il y a deux possibles éventualités à une telle approche:

  1. L’élève apprend le style, mais pas la technique, ce qui fait que sa voix ne durera pas longtemps et il finira par se faire mal.
  2. L’élève arrive à apprendre la technique en dépit de l’enseignement qu’il a eu (talent ) mais fini par croire que le style classique et la technique sont la même chose et donc passe sa vie à chanter tout avec une voix classique. Au mieux, il passe pour un idiot, au pire, il devient prof de chant et force ses élèves à chanter de l’opéra qu’ils le veuillent ou non -  parce qu’il propage un mensonge qu’on lui a fait croire.

Cette idée qu’il faut chanter du lyrique est totalement fausse - c’est comme si on disait aux musiciens irlandais qu’ils devaient jouer du Bach pour savoir faire sonner un violon. Ce serait ridicule et légèrement irrespectueux envers une tradition musicale qui est tout aussi riche que la tradition classique occidentale.

Alors, quelle approche adopter ?

Il faut apprendre d’abord une bonne technique vocale et ensuite, une fois les bases posées, on commence à apprendre le ou les styles qui nous plaisent - pas avant, et ce pour tous les genres musicaux.

Les gens qui me contactent pour des cours me demandent souvent ‘quelle technique enseignez-vous ? Le chant lyrique ?” - je leur réponds que la technique lyrique n’existe pas, que ce sont deux choses différentes - la technique (qui est la même pour tous les genres de chant) et le chant lyrique (qui est un genre musical qu’on peut chanter si on le veut une fois la technique acquise) - quelle technique j’enseigne ? C’est simple - la technique vocale ! J’ai aussi souvent des conversations du genre ‘je voudrais apprendre à chanter du rock, mais je sais que je vais devoir faire du lyrique pour y arriver ‘ - ‘hein?! Pourquoi? Si vous voulez chanter du rock, chantez du rock, bon sang !’

Je vois aussi des gens qui viennent pour des consultations et qui ont fait des années de lyrique (conservatoire supérieur - chanteurs pro etc) et qui se rendent compte que leurs voix commencent à lâcher. Qu’est qu’on fait ? On démêle la technique du style aussi vite que possible pour que ces gens puissent sauver leurs voix, et leurs carrières. On dit souvent qu’un chanteur a moins de tessiture en vieillissant - physiquement il n’y a rien qui nous empêche de bien chanter dans la même tessiture pendant toute notre vie si on a une bonne technique. Il est vrai que les femmes peuvent perdre un peu de tessiture à la ménopause, jusqu’à une tierce mineure, mais les notes sont récupérables si la technique est bonne et la mise en place faite par un expert.

Un calcul simple

Si vous apprenez la musique lyrique en guise de technique, au mieux vous finirez avec une voix figée dans un dialect musical,  que vous ne pourrez pas appliquer à d’autres genres musicaux (et si vous voulez chanter du Céline Dion au karaoke, vous allez avoir l’air ridicule !) - au pire vous pourrez vous bousiller la voix.

Si, en revanche, vous apprenez d’abord une technique de production sonore neutre et saine, vous pourrez ensuite apprendre à ‘habiller’ votre voix de plusieurs styles différents et avoir un son convaincant dans chacun. Un vrai artiste polyvalent. Comme ça, si vous voulez chanter du lyrique vous pourrez le faire (et pourquoi pas, le lyrique est très beau après tout !) - mais si vous avez envie de chanter d'autres styles, vous pourrez également le faire.

Tout ça pour dire que la technique vocale (ou instrumentale) et le genre musical que l'on appelle la musique classique sont des choses bien différentes et que si on essaye de vous dire autrement, on vous ment - après tout, il y avait bien des gens qui savaient chanter avant l’époque d’où nous vient la plupart de notre musique ‘classique’, non ?